Infirmier(ère) coordinateur pour le dispositif PSYSOM GHU Paris Psychiatrie neurosciences

Ghu Paris Psychiatrie & Neurosciences

  • 1 rue Cabanis, 75014 Paris, Ile de France
  • CDI
  • 24/04/2021

L'établissement

GHU PARIS Psychiatrie & Neurosciences

Le Pôle somatique du GHU :

Il regroupe, depuis le 01/01/2019, 3 établissements (EPS Maison Blanche, CH Sainte-Anne, GP Perray-Vaucluse) sur un territoire comportant 13 arrondissements et 3 départements franciliens avec, notamment, des arrondissements à haute densité de population. Ce pôle transversal assure la prise en charge de médecine somatique sur les Pôles de psychiatrie. La prise en compte des troubles somatiques chez les patients présentant une maladie mentale est l’indispensable composante d’une prise en charge globale et s’inscrit dans le parcours du patient.

 

Le Projet PSYSOM :

Tout patient atteint d’une pathologie mentale doit être doté d’un médecin traitant identifié (suivi somatique régulier). Les objectifs sont de favoriser et d’améliorer la prise en charge des patients en santé mentale, avec la mise en place d’un suivi somatique au-delà l’hospitalisation (centre de santé).  Ce projet central du pôle, soutenu par l’ARS IdF, doit être mis en place au sein des CMP du GHU Paris, avec une équipe composée d’1 IPA, 2 Infirmier-ères de coordination et 5 aides-soignantes.

Le poste

Recherche Infirmier(ère) coordinateur pour le dispositif PSYSOM GHU Paris Psychiatrie neurosciences​

Temps de travail

100% - Temps plein

Organisation du travail

35 heures / 7h30 par jour : A moduler en fonction des besoins.

28 Congés / 14 RTT / 10 à 12 Fériés / fermé le Weekend

Statut

IDE en soins généraux

Grade

IDE

Assurer le développement du dispositif PSYSOM sur l’ensemble du GHU (psychiatrie adulte) afin de le mettre en œuvre, de garantir son déroulement, son suivi et sa pérennisation.

 

Les activités répondent directement et spécifiquement aux besoins de terrain pour rendre réalisable et effectif le dispositif :

 

Rôle de coordination des parcours patients

 

·          Intervenir sur les CMP de secteur en lien avec les IDE référents somatiques de la structure (CMP).

·          Rencontrer, dans les CMP, les patients entrant dans le dispositif.

·          Recueillir en amont les éléments relatifs à la santé et à la situation du patient (absences de médecin traitant ou de suivi somatique régulier, …).

·          Renseigner les documents formalisés pour avoir des données somatiques, sociales (autonomie dans les déplacements, couverture sociale, accès aux moyens de communication pour les prises de rendez-vous, etc.).

·          Expliquer, Informer et recueillir l'accord du patient pour bénéficier du dispositif.

·          Assurer, selon le degré d'autonomie des personnes, la prise des rendez-vous au centre de santé.

·          Procéder au début (et si besoin) à l'accompagnement de la personne jusqu'au centre de santé ou organiser cet accompagnement par un tiers (famille, aide à domicile).

·          Rencontrer le médecin généraliste pour recueillir les orientations diagnostiques à transmettre au CMP,

·          Faire le point sur le suivi du patient, recenser les autres médecins spécialistes sollicités, rassembler les bilans et examens complémentaires requis et à planifier ainsi que les prescriptions en s'inscrivant comme un « partenaire » entre Centre de Santé et CMP.

·          Renseigner le tableau de suivi des patients du secteur d'attribution et transmettre l’ensemble des informations, en faisant remonter les éléments vers les référents somatiques du CMP, le psychiatre du patient si possible en fonction des présences.

·          Tracer dans cortexte (dans un dossier dédié si cela pouvait être possible à l'avenir) les documents recueillis.

·          Tenir à jour les suivis et surveiller le tableau de suivi afin de « relancer » les patients si ces derniers dépassent 1 an sans consulter leur médecin généraliste (pour réactiver le dispositif).

·          Réaliser des points d'étape régulièrement avec l'encadrement de proximité et polaire (selon le choix du CMP) du secteur pour évaluer le niveau l'implantation du dispositif et si cela correspond aux attentes du service.

·          Organiser la tenue et animer les réunions de suivi (1/trimestre)) entre les IDE « référents somatiques » du CMP et l'équipe du centre de santé

 

Rôle de coordination annexe

En accord avec les cadres de santé des CMP où se met en place le dispositif :

 

·          Participer à des audits sur les dossiers de soins afin de s'assurer que les coordonnées des médecins généralistes figurent dans le dossier cortexte du patient.

 

·          Sensibiliser les équipes du CMP à l'utilisation du CDR, L'IDE en aura besoin afin d'anticiper avec le généraliste les renouvellements de droits (ALD)

·          S’assurer des envois du document idoine à la Sécurité Sociale pour enregistrement du nouveau médecin généraliste, l'IDE pourra vérifier ensuite cet enregistrement via le CDR.

·          Accompagner le déploiement de la base de données CDR par lecteur de carte Vital en relais de l'IPA si besoin en assurant l'interface entre les CMP et le service de la DITSI

·          Assurer la coordination, les transmissions et les liens avec le médecin de médecine somatique du secteur d'hospitalisation et les soignants afin de relayer les prescriptions survenues au cours de l'hospitalisation vers le CMP et vers le médecin généraliste du centre de santé. (L'IDE peut assurer le relais pour organiser les rendez-vous si des bilans ou des examens sont à prévoir ou ont été programmés).

 

Activités spécifiques, Formation & Recherche

·          Participé aux réunions institutionnelles, polaires et d’équipe.

·          Assurer l’accueil et l’accompagnement des étudiants.

·          Participer à la démarche qualité

·          Recenser l’activité du dispositif (Nb de patients, …).

Favoriser la recherche avec PSYSOM et au sein du pôle.
Encourager la réalisation d’articles et de communication.

Le profil

Formation

- D.E. en soins infirmiers