Technicien(ne) de laboratoire de Virologie

Hôpital Henri Mondor (aphp) - 94

  • 1, rue Gustave Eiffel, 94000 Créteil, Ile de France
  • CDI
  • 29/08/2021

L'établissement

METIER

Technicien d'analyse en biologie médicale

CODE METIER

05L100

GRADE

Technicien d'analyse en biologie médicale

STRUCTURE

Le groupe hospitalier est constitué de cinq établissements au Sud Est de Paris : Henri Mondor, Albert Chenevier, Emile Roux, Joffre Dupuytren et Georges Clémenceau.

 

Les Hôpitaux Universitaires Henri Mondor sont structurés en 8 DMU (Départements Médico-Universitaires) :

- DMU Biologie-Pathologie,

- DMU FIxIT (Fonctions Images & Interventionnel Thérapeutique)

- DMU Santé Publique – Recherche – Pharmacie

- DMU CARE (Chirurgie – Anesthésie – Réanimation)

- DMU Médecine

- DMU Cancer

- DMU IMPACT (Innovation en santé Mentale, Psychiatrie, addictologie du Grand Paris Sud)

- DMU Gériatrie

 

DEPARTEMENT MEDICO-UNIVERSITAIRE (DMU)       

INTITULE

DMU BIOLOGIE-PATHOLOGIE

Accrédité par la section santé humaine selon la norme NF EN ISO 15189 et les règles d’application du COFRAC sous le numéro 8-3372.

 

ACTIVITE

Le DMU Biologie-Pathologie constitue le LBM unique des Hôpitaux Universitaires Henri Mondor.

Il réalise et de développe les examens de biologie médicale et d’histologie-anatomie pathologique au bénéfice de l’ensemble des patients des pôles cliniques des Hôpitaux Universitaires Henri Mondor et des prescripteurs externes. Le LBM dispose d’une gestion commune favorisant la concertation entre spécialités, la collaboration entre catégories professionnelles, l’optimisation des moyens et l’adaptabilité face aux évolutions de la médecine, de la biologie médicale et de l’anatomie pathologique.

 

 

 

Le DMU est organisé en 5 départements ; dirigées par des Biologistes/Pathologistes médicaux :

- Pathologie,

- Biochimie-Pharmacologie, Biologie moléculaire, Génétique médicale,

- Hématologie Immunologie Biologiques,

- Prévention Diagnostic et Traitement des Infections (Virologie, Bactériologie-Hygiène, Mycologie-Parasitologie, Unité de traitement transversale des infections)

- PRB-Innovation,

et

- 1 plate-forme Génomique,

- 1 Laboratoire des examens externalisés (L2E)




Le département Prévention Diagnostic et Traitement des Infections est organisé autour de 5 unités et de 2 structures communes.


Structure commune de réception logistique
Structure commune pour les gardes de nuit
Unité de Virologie
Unité de bactériologie
Unité de Mycologie-Parasitologie
Unité transversale de traitement des infections
Equipe opérationnelle d’hygiène


 

Le technicien d’analyse en biologie médicale effectue les analyses à visées diagnostiques adressées au département.

 

SERVICE

PRESENTATION Unité de Virologie.


Laboratoire d’Urgences et de Qualification Virologiques
Secteur Virus des Immunodéprimés
Secteur des Hépatites virales et Rétrovirus
Centre National de Référence des hépatites virales B, C et Delta


 




 

COMPOSITION DE L’EQUIPE

Equipe médicale : 1 PU-PH - 3PH - 2 MCU-PH

Equipe paramédicale : 1 cadre-1 ingénieur- 13 techniciens- 1 secrétaire médicale -3 techniciens de nuit

 

 

LIAISONS

HIERARCHIQUE DIRECT (N+1)

Cadres du département




FONCTIONNELLES

L’équipe médicale et paramédicale du département, les équipes des autres départements du DMU, les services cliniques, administration, services techniques et bio médicale

Le poste

Technicien de laboratoire de Virologie H/F

ACTIVITES

 

Phase pré-analytique :

 


Vérification de la conformité du prélèvement (identité, matrice).
Enregistrement dans Glims via Scanbac ou manuel pour les prélèvements extérieurs au GH.
Étiquetage des tubes secondaires (tube de lyse prêt à l’emploi pour Panther + 1 tube pour la thèque).


 

Phase d’inactivation des échantillons en laboratoire L2+ ou L3 :

 


Habillage spécifique (surblouse + charlotte+ lunettes + double paire de gants nitrile + surchaussures) avant d’entrer dans la zone L2+.
Sous poste de sécurité microbiologique (PSM) :

Déssachage des prélèvements + décontamination des tubes.
Addition de l’échantillon au tampon de lyse.
Réalisation de la thèque.
Décontamination des tubes préparés.


Rangement de la thèque à -80°C.


 

Phase analytique :

 


Utilisation des systèmes intégrés (Panther, GenXpert, FilmArray, Alinity m ) et m2000.

Réalisation des maintenances journalières.
Préparation des réactifs.
Passage des contrôles.
Passage des échantillons.


Validation technique des résultats.


 


Réalisation des activités de séquençage SARS-Cov02 dans le cadre du suivi épidémiologique (extraction haut débit ; préparation des banques ; techniques de PCR et NGS)


 

 

 

QUOTITE DE TRAVAIL

100%

 

HORAIRES DE TRAVAIL

Horaires: 7h 00 (plage horaire 8h00-19h00)

Le profil

COMPETENCES REQUISES

SAVOIR FAIRE REQUIS


Utiliser les règles, la démarche et les procédures de qualité, les modes opératoires et les techniques visant à la sécurité, et à l’hygiène dans la réalisation des activités et l’utilisation des circuits
Évaluer la pertinence d’un résultat et des conditions de transmission
Interpréter les résultats d’un contrôle de qualité pour les validations analytiques et biotechniques
Utiliser les outils bureautiques


 

CONNAISSANCES ASSOCIEES


Connaissances théoriques en virologie



-Connaissance des règles d’hygiène et sécurité

 

PRE-REQUIS

D.E.L.A.M / D.E.T.A.B.

B.T.S. : Analyses biologiques

D.U.T. : Analyses biologiques

Arrêté du 10/08/20 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à la crise COVID (élargissement des personnes autorisées à participer à la réalisation des examens SARS-Cov-2)

 

GESTION DE LA PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

FORMATIONS A LA SECURITE ET A LA SANTE LIEES AU TRAVAIL

Formation incendie (annuelle)

Formation sur les risques chimiques, biologiques

 

FORMATIONS POUR HABILITATION OU ATTESTATION DE COMPETENCE

ý Oui        ¨ Non

Formation initiale dans chaque secteur de l’unité pour habilitation selon la norme ISO NF 15189

 

GESTION INDIVIDUELLE DES EXPOSITIONS AUX RISQUES PROFESSIONNELS

Indiquez si les expositions professionnelles à ce poste sont tracées ou non dans le DISERP

 

ý Oui        ¨ Non

 

SURVEILLANCE MEDICALE

« Selon le calendrier vaccinal en vigueur être à jour des vaccins obligatoires pour les personnels des établissements de santé »

« Le médecin du travail déterminera les modalités de la surveillance médicale nécessaire sur ce poste, modalités auxquelles le titulaire du poste devra se conformer »