Cadre puéricultrice - Santé F/H - Service Maternité

Hôpital Bicêtre

  • 78 rue du Général Leclerc, 94270 Kremlin-Bicêtre, Ile de France
  • CDI
  • 11/06/2021

L'établissement

GROUPE HOSPITALIER : AP-HP. Université Paris-Saclay

ÉTABLISSEMENTS : Hôpital Bicêtre (Le Kremlin-Bicêtre- 94) Ÿ Hôpital Antoine-Béclère (Clamart- 92) Ÿ Hôpital Paul-Brousse (Villejuif- 94) Ÿ Hôpital Ambroise-Paré (Boulogne-Billancourt- 92) Ÿ Hôpital Raymond-Poincaré (Garches- 92) Ÿ Hôpital Sainte-Périne (Paris- 16e) Ÿ Hôpital Maritime de Berck (Berck-sur-Mer- 62)

Lieu d’exercice : Hôpital Bicêtre

IDENTIFICATION DU POSTE

Métier

Cadre de santé, Cadre puéricultrice

Appellation locale :

Cadre de santé, Cadre puéricultrice

Poste à pourvoir au :

Maintenant

Modalités de recrutement :

☒Titulaire    ☒CDI     ☐ CDD sur poste permanent       ☐CDD de remplacement (durée) :          

Schéma horaire

☒Jour              ☐Nuit

STRUCTURE

 

PRÉSENTATION DE L’HÔPITAL BICETRE

 

Situé au Kremlin-Bicêtre, dans le Val-de-Marne, l’hôpital Bicêtre AP-HP propose une large gamme de spécialités pour l’adulte et l’enfant.

Doté d’une structure d’accueil des urgences médicales et chirurgicales avec plus de 105 000 passages par an (adultes et pédiatriques), il est reconnu notamment pour la prise en charge des polytraumatisés et participe à la grande garde de neurochirurgie. L’établissement bénéficie d’une expertise en immuno-pathologie et en neuroradiologie interventionnelle. Il dispose d’un centre périnatal de type III et d’un centre de chirurgie ambulatoire.

Les services s’appuient sur un plateau technique performant, doté d’équipements de dernière génération dont des robots chirurgicaux.

 

L’hôpital Bicêtre accueille 20 centres de référence maladies rares et un centre cancers rares. Ses équipes mettent tout en œuvre pour s’adapter aux besoins des patients, en développant par exemple les dispositifs de diagnostic précoce ou d’éducation thérapeutique.

 

PRÉSENTATION DU DÉPARTEMENT MÉDICO-UNIVERSITAIRE (DMU)

 

Intitulé du DMU N°2 : Santé des Femmes et des Nouveau-nés

Le DMU s’étend sur un périmètre de 2 sites hospitaliers : Antoine-Béclère et Bicêtre.

Activités du DMU :

Les différents secteurs du DMU sont spécialisés dans la prise en charge des patients relevant des disciplines suivantes :

Obstétrique, Gynécologie (dont une unité spécialisée dans la prise en charge des adolescentes et jeunes adultes), Réanimation néonatale et SMUR Pédiatrique, Médecine et Biologie de la reproduction et de préservation de la fertilité, Fœtopathologie et Planification familiale.

PRÉSENTATION DU SERVICE

 

Le secteur de gynécologie-obstétrique de Bicêtre reçoit une population multiculturelle. Il est composé d’une maternité de type III et d’un service de gynécologie adossé à son propre bloc opératoire.

La maternité se compose :

  • D’un plateau de consultations : Suivi de grossesse et préparation à la naissance, Consultation en gynécologie, Diagnostic anténatal, un secteur d’imagerie de la femme.
  • D’un planning familial.
  • D’un plateau technique composé d’un service d’urgences (4boxes), de 3 chambres de pré travail et de 9 salles de naissances.
  • D’un service d’explorations fonctionnelles d’obstétrique.
  • D’un bloc opératoire contigüe à la salle de naissance (1 bloc de césarienne et 2 bloc gynéco – 1 salle de réveil avec 6 postes et 3 lits d’USC d’obstétrique).
  • D’un service d’hospitalisation en mater 3 composé de 37 lits de suites de couches donc 6 lits kangourou rattachés au DMU 3.
  • D’un service d’hospitalisation en mater 4 est composé de 14 lits de suites de couches, 11 lits de grossesses à risques, 2 lits d’HDJ d’obstétrique et un secteur de gynécologie.

La gynécologie se compose :

  • D’un bloc opératoire contigüe à la salle de naissances (1 bloc de césarienne et 2 bloc gynéco – 1 salle de réveil avec 6 postes et 3 lits d’USC d’obstétrique).
  • D’un service d’hospitalisation en mater 4 comprenant 6 lits d’hospitalisations complètes et 4 lits d’hospitalisation de semaine.
  • D’un service ambulatoire comprenant 10 places réparties sur 2 étages (Mater 4 et Mater 2)

D’un centre d’orthogénie – Contraception, I.V.G., Consultation de gynécologie situé au Bâtiment Pierre Testas – secteur vert – Porte 6

 

Composition de l’équipe :

 

  • Médecin (Gynécologue-obstétriciens, Pédiatre, Anesthésiste…),
  • Sage-femme,
  • Infirmière,
  • Aide-soignante ou Auxiliaire de puériculture,
  • Brancardier.
  • Psychologue,
  • Assistante sociale,
  • Conseillère conjugale,
  • Secrétaire médicale,
  • Agent administratif.
  • Cadre de santé et coordinatrice sage-femme

Le poste

Cadre puéricultrice - Santé F/H - Service Maternité

LIAISONS

Liaisons hiérarchiques :

  • Coordonnateur Général des Soins
  • Directeur des Soins
  • Directeur des ressources humaines
  • CP de DMU
  • Coordonnateur en maïeutique

Liaisons fonctionnelles :

  • Anesthésistes –Secrétaires de l’ambulatoire
  • IDE de gynécologie
  • IDE, AS  de consultation – IDE, AS de SSPI – Personnel du bloc ambulatoire
  •  Personnel de stérilisation -Pharmacie-Magasins – Lingerie-
  • Admission Caisse

ACTIVITÉS

FONCTIONS EN RAPPORT AU REFERENTIEL METIER :

L’exercice de la profession d’encadrant comporte 5 fonctions principales :

  • Prévoir : anticipation, adaptation et réactualisation.
  • Organiser : organigramme dynamique, définition des fonctions, mise en place de procédure.
  • Décider : analyse, concertation, communication…
  • Motiver : adhésion et responsabilisation des équipes
  • Evaluer : résultats, activités, moyens, personnels…

Conformément aux projets médicaux, de soins et qualité du centre hospitalier cette fiche de poste donne les missions principales de l’encadrement selon le référentiel métier et n’est donc pas exhaustive.

  1. Manager et animer une équipe pluri professionnelle dans un secteur de prestations de soins et de services :
  • Animer l’activité et la vie du secteur.
  • Adapter son management aux situations et créer des conditions propices à une organisation de travail facilitant la prestation de soins et de service.
  • Identifier les compétences de l’équipe nécessaires à l’activité du secteur et à son organisation, et les évaluer périodiquement.
  • Organiser l’encadrement, l’accompagnement et l’évaluation des nouveaux et des futurs professionnels.
  • Maintenir et développer les compétences individuelles et collectives du secteur par l’évaluation des pratiques professionnelles et par la formation.
  • Expliquer, convaincre, négocier avec les équipes, les usagers et les partenaires.
  • Se situer par rapport aux composants d’une organisation complexe impactée par des changements, des transformations, voire des bouleversements.
  • Relayer et porter les décisions institutionnelles.

 

  1. Gérer la production des prestations de soins et de services dans un secteur d’activité :
  • Organiser le travail des agents et coordonner le travail de collaboration entre les professionnels au sein du secteur d’activité en partenariat avec les autres secteurs du DMU.
  • Mettre en adéquation activité et effectif à la recherche de l’efficience :
  • Evaluer l’activité du secteur (qualitatif et quantitatif) 
  • Evaluer et adapter l’effectif nécessaire à l’activité (qualitatif et quantitatif)  
  • Mettre en adéquation activité / moyens 
  • Contribuer au suivi des indicateurs du DMU et participer à leur analyse en lien avec l’équipe de l’exécutif du pôle
  • Contrôler l’exécution et la conformité des prestations au regard des procédures et protocoles.
  • Participer et organiser la transmission d’informations. Relayer et porter les décisions institutionnelles.
  • Gérer avec efficience l’organisation de l’approvisionnement et de la maintenance du matériel du secteur.
  • Organiser le parcours du patient et assurer les relations avec le patient et la famille dans le cadre d’un travail en réseau en intra et extra hospitalier.
  • Traiter les aléas et les situations de crise.

 

  1. Initier et/ou conduire des projets, des études, des travaux dans un secteur de soins et de services :
  • Initier et /ou conduire un projet de service.
  • Conduire la déclinaison du projet de DMU au sein du secteur.
  • Initier et/ou conduire des études et recherches professionnelles paramédicales.
  • Contribuer aux études et recherches médicales.

 

  1. Gérer l’information relative au secteur d’activité :
  • Favoriser la médiation et la collaboration inter et intra disciplinaire avec l’ensemble des acteurs des autres secteurs d’activité et les usagers, en lien avec les projets et les parcours de soins.
  • Représenter et transmettre les valeurs institutionnelles et professionnelles.
  • Maintenir l’état de veille documentaire.
  • Organiser des communications.
  • Rédiger des articles professionnels.

MISSIONS GENERALES DU CADRE DE PROXIMITE PUERICULTRICE OU COORDINATRICE SAGE-FEMME:

  1. Stratégie :
  • Participer à l’élaboration, la mise en œuvre et la communication du projet médico-soignant du service en liaison avec le responsable médical de service et l’exécutif de DMU
  • Suivre les indicateurs du projet de soins et en communiquer les résultats à l’équipe

 

  1. Gestion des soins :
  • Organiser le travail quotidien tant dans l’organisation que la réalisation des soins.
  • Assurer la continuité des soins.
  • Coordonner et suivre la prise en charge de prestations soignantes en termes de sécurité et de qualité.
  • Etre garant de la traçabilité de ces activités dans le dossier de soins informatisés ou autres supports.
  • Suivre les tableaux de bords d’activité en lien avec le responsable médical et le coordonnateur en maïeutique.

 

  1. Gestion des ressources humaines :
  • Encadrer l’équipe paramédicale de son secteur mais aussi des sages-femmes:
  • Participer au recrutement en collaboration avec le coordonnateur en maïeutique.
  • Gérer et animer les équipes au travers de réunion, d’entretien ou d’accompagnement individualisé dans les soins quand cela est nécessaire.
  • Gérer les plannings prévisionnels en lien avec l’activité et assurer les remplacements dans la limite des moyens disponibles.
  • Evaluer annuellement les professionnels et les faire avancer en fixant des objectifs leur permettant de progresser.
  • Collaborer à la conception du plan de formation.
  • Maintenir et développer les compétences des personnels par la formation continue.
  • Accueillir et organiser l'encadrement des nouveaux personnels et des étudiants.

 

  1. Gestion logistique :
  • Organiser les maintenances préventives et curatives des matériels.
  • Coordonner et suivre les prestations de maintenance (bio nettoyage, maintenance technique des locaux) et de logistique (DMS, médicaments, consommables hôteliers) en lien avec les directions fonctionnelles et l’exécutif du DMU.
  • Participer à l’élaboration du plan annuel des équipements hôteliers et informatiques du secteur d’activité.
  • Gérer des équipements médicaux en lien avec le service biomédical.
  • Assurer le suivi de la maintenance de ces équipements (révision, réparations).
  • Elaborer le plan d’équipements médicaux du secteur d’activité en lien avec l’équipe médicale.

 

  1. Qualité et gestion des risques :
  • Initier les professionnels à la culture de gestion des risques et à leurs signalements.
  • Contrôler le respect des règles d’hygiène, d’asepsie et de sécurité.
  • Mesurer et suivre la qualité et de la sécurité des soins et activités paramédicales (applications de procédures et protocoles).
  • Réaliser des audits (dossiers soins, pratiques professionnelles).
  • Elaborer et/ou participer à la rédaction de procédures spécifiques.
  • Initier et conduire des projets de service avec les équipes.
  • Assurer la veille professionnelle sur l’évolution des professions, des techniques et du matériel dans le domaine d’activité et prévenir les risques professionnels et s’engager dans leurs suivis.

 

MISSIONS PONCTUELLES :

 

  • Formaliser, mettre en œuvre, suivre et gérer des projets spécifiques décidé par l’institution ou le DMU.
  • Accompagner et suivre des audits transversaux au sein du DMU et sur le GHU.
  • Participer aux réunions de DMU et aux groupes de travail transversaux du groupe hospitalier.
  • Etre impliqué au sein des IFSI-IFAS-ESF : enseignement, jury de concours…
  • Rédiger des articles professionnels.

 

MISSIONS SPECIFIQUES EN LIEN AVEC LES SUITES DE COUCHES :

 

  • Gérer les lits d’hospitalisation et le planning d’hébergement de son secteur.
  • Participer au staff psycho-sociale et organiser des synthèses dès que cela est nécessaire pour la prise en charge de situations complexes.
  • Transmettre les informations au reste de l’encadrement dès que cela est nécessaire.
  • Assurer le lien avec HAD et le PRADO mais aussi avec les correspondant de PMI en collaboration avec le coordonnateur en maïeutique.
  • Assurer la fonctionnalité du circuit des Guthries et des tests auditifs en lien avec Necker et le réseau Val de Marnes.
  • Veillez à la qualité du dossier de soin mère-enfant sur le secteur.
  • Garantir le circuit de CR d’hospitalisation des patientes de suites de couches.
  • Proposer de nouveau accompagnement ou service pour les patientes en suites de couches (massage, AM, Diétetique…)
  • Être partis prenante de la rédaction des protocoles pédiatriques et obstétricaux en lien avec les suites de couches.
  • Travailler en collaboration étroite avec toutes les équipes intervenant sur le secteur : psychologue, service sociale, néonatologie, anesthésiste, pédopsychiatre, psychiatre, ....
  • Pour une coordinatrice sage-femme : jouer son rôle d’expertise sur la prise en charge des patientes et des nouveau-nés en suites de couches

 

AVANTAGES

 

  • Remboursement transport
  • Stationnement dans l’enceinte de l’hôpital
  • Tarif restauration self
  • Place en crèche
  • Chèque emploi-service CESU AP-HP
  • Gratuité des soins médicaux
  • Prestation AGOSPAP
  • Supplément familial de traitement
  • Accès à l’offre de formation continue
  • 12 jours de télétravail par an
  • Droit à congés : 25 CA / 18RTT / 2 VP

HORAIRES DE TRAVAIL

Horaires 

Forfait cadre à 220 jours par an.

Quotité de temps : 100%

Le profil

COMPÉTENCES REQUISES

 

Connaissances professionnelles requises :

  • Analyser des données, des tableaux de bord et justifier des résultats relatifs aux activités de son domaine.
  • Arbitrer et/ou décider entre différentes propositions, dans un environnement donné.
  • Concevoir, formaliser et adapter des procédures / protocoles / modes opératoires / consignes relatives à son domaine de compétence.
  • Concevoir, piloter et évaluer un projet, relevant de son domaine de compétence.
  • Établir / évaluer / optimiser un budget relatif à son domaine de compétence.
  • Évaluer, développer et valoriser les compétences de ses collaborateurs.
  • Fixer des objectifs, mesurer les résultats et évaluer les performances collectives et/ou individuelles.
  • Organiser une unité, un service, en fonction de différents critères (missions, stratégie, moyens, etc.).
  • Piloter, animer / communiquer, motiver une ou plusieurs équipes.
  • Planifier, organiser, répartir la charge de travail et allouer les ressources pour leur réalisation.
  • Travailler en équipe / en réseau

 

Qualités requises :

  • Capacité d’analyse et de synthèse,
  • Capacité d’écoute et de communication,
  • Capacité à accompagner le changement,
  • Capacité à gérer les conflits,
  • Capacité à mobiliser, valoriser et animer une équipe,
  • Capacité à déléguer,
  • Capacité à prendre des décisions,
  • Flexibilité et adaptation,
  • Esprit d’initiative et goût de l’innovation,
  • Maitrise de soi,
  • Rigueur, objectivité, équité, diplomatie,
  • Aptitude à la négociation,
  • Sens des responsabilités.

 

PRÉ-REQUIS

 

Diplôme de cadre de santé ou master en management pour les sages-femmes (facultatif).

 

EXPÉRIENCE REQUISE

 

Avoir une expérience antérieure dans le management est préférable.

5 ans minimum d’expérience en maternité demandé.

 

ÉVOLUTIONS POSSIBLES DU POSTE

 

  • Cadre supérieur de santé pour les Infirmière puéricultrice.
  • Coordonnateur en maïeutique pour les sage-femme

 

 

 

 

 

GESTION DE LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

 

RISQUES PROFESSIONNELS LIÉS À L’ACTIVITÉ

 

  • Stress lié à la gestion d’équipe et de la communication entre les personnes
  • Fatigue extrême liées à la charge de travail ou à la gestion de la pression.

 

MESURES DE PRÉVENTION PRISES FACE À CES RISQUES

 

  • Rencontre régulière avec le coordonnateur en maïeutique pour réévaluation de la charge de travail.
  • Groupe de paroles des cadres du DMU
  • Coaching si nécessaire

 

FORMATIONS À LA SÉCURITÉ ET À LA SANTÉ LIÉES AU TRAVAIL

 

  • Formation diverses en fonction des besoins

 

SURVEILLANCE MÉDICALE

Selon le calendrier vaccinal en vigueur être à jour des vaccins obligatoires pour les personnels des établissements de santé. Le médecin du travail déterminera les modalités de la surveillance médicale nécessaire sur ce poste, modalités auxquelles le titulaire du poste devra se conformer.