Infirmier en Pratique Avancée (F/H) - Néphrologie - Hôpital Ambroise PARÉ

Hôpital Ambroise Paré

  • 9, avenue Charles de Gaulle , 92100 Boulogne-Billancourt, Ile de France
  • CDI
  • 02/05/2022

L'établissement

GROUPE HOSPITALIER : AP-HP. Université Paris-Saclay

ÉTABLISSEMENTS : 

  • Hôpital Bicêtre (Le Kremlin-Bicêtre- 94)
  • Hôpital Antoine-Béclère (Clamart- 92)
  • Hôpital Paul-Brousse (Villejuif- 94)
  • Hôpital Ambroise-Paré (Boulogne-Billancourt- 92)
  • Hôpital Raymond-Poincaré (Garches- 92)
  • Hôpital Sainte-Périne (Paris- 16e)
  • Hôpital Maritime de Berck (Berck-sur-Mer- 62)

 

  • Lieu d’exercice : Hôpital Ambroise-Paré , 9 Avenue Charles de Gaulle - 92100 Boulogne-Billancourt
  • Date de mise à jour :  mars 2022

PRÉSENTATION DE L’HÔPITAL AMBROISE-PARE

 

Situé à Boulogne-Billancourt dans les Hauts-de-Seine, l’hôpital Ambroise-Paré AP-HP est un établissement de référence de l’ouest francilien dédié aux activités de phase aiguë en hospitalisation et en ambulatoire.

Doté de 400 lits et 50 places, l’hôpital Ambroise-Paré allie l’excellence d’un hôpital universitaire à une mission de proximité et d’établissement de recours. C’est l’un des premiers centres d’urgence dans les Hauts-de Seine avec près de 62 000 passages aux urgences adultes et pédiatriques chaque année.

 

Il propose une offre de soins diversifiée avec un large panel de disciplines médicales spécialisées. Il dispose d’une expertise reconnue en chirurgie lourde orthopédique, viscérale, vasculaire et ophtalmologique. Il assure également une prise en charge pluridisciplinaire en cancérologie (dermatologie, cancers digestifs, pneumologie, oncogériatrie, pédiatrie et hématologie).

 

L’hôpital Ambroise-Paré est centre de référence des infections ostéo-articulaires et dans la prise en charge de la douleur. Il compte par ailleurs neuf centres de référence et de compétence maladies rares.

 

PRÉSENTATION DU DEPARTEMENT MEDICO-UNIVERSITAIRE (DMU)

 

Intitulé du DMU N°4 : CORREVE

 

Le DMU s’étend sur un périmètre de 5 sites hospitaliers : Antoine-Béclère, Bicêtre, Paul-Brousse, Ambroise-Paré, Raymond Poincaré.

 

 

 

 

Exécutif de DMU :

Chef de DMU : Pr Antoine Vieillard Baron

Cadre paramédical de DMU : Nathalie Corbel

Cadre administratif de DMU

 

Activités du DMU :

Les différents secteurs du DMU sont spécialisés dans la prise en charge des patients relevant des disciplines suivantes :

Médecine Intensive Réanimation - Cardiologie – Néphrologie - Chirurgie vasculaire – Explorations fonctionnelles et sommeil - Génétique (Maladies cardiaques héréditaires et Syndrome Ehlers Danlos).

 

PRÉSENTATION DU SERVICE

 

Le service de néphrologie est composé :

  • D’une unité d’hospitalisation conventionnel de 10 lits,
  • D’un hôpital de jour de 2 places
  •  D’une unité d’hémodialyse (centre lourd) constituée d’une salle de traitement unique de 10 postes, avec 2 postes de secours et une salle d’entraiment à l’hémodialyse
  • D’une unité de dialyse à domicile formant à la dialyse péritonéale et à l’hémodialyse quotidienne miniaturisée.
  • D’une consultation médicale et d’une consultation IDE et diététicienne dans le cadre du forfait MRC 4 et 5

 

Composition de l’équipe :

  • En hospitalisation conventionnelle, l’équipe paramédicale est mutualisée avec le service de cardiologie
  • En Hémodialyse, l’équipe paramédicale est composée de 11 infirmières, 2 aides-soignants
  • En dialyse à domicile et forfait MRC : 2 infirmières
  • 1 cadre de santé

 

LIAISONS

 

Liaisons hiérarchiques :

  • Coordonnateur général des soins
  • Directeur des Soins des Activités Paramédicales
  • Cadre paramédical de DMU
  • Cadre de santé
  • Chef de Service de Néphrologie

 

Liaisons fonctionnelles :

  • Personnel médical et paramédical du service / du DMU
  • Personnel médical de l’établissement
  • Personnels administratif médical et soignant des structures de soins
  • Médecins généralistes, infirmières libérales
  • Unité de recherche clinique

 

Le poste

IDENTIFICATION DU POSTE

  • Métier : Infirmier(e) en Pratique Avancée    
  • Code métier : 05CAA3
  • Appellation locale : Infirmier(e) en pratique avancée Maladie Rénale
  • Grade : IPA
  • Catégorie : A
  • Poste à pourvoir au : dès que possible
  • Modalités de recrutement : Titulaire, CDD sur poste permanent

Schéma horaire : Jour               

ACTIVITÉS

 

Missions générales :

L'infirmier exerçant en pratique avancée (IPA) participe à la prise en charge globale des patients dont le suivi lui est confié par un médecin. La conduite diagnostique et les choix thérapeutiques sont définis par ce médecin et mis en œuvre dans les conditions définies règlementairement et précisées dans un protocole d’organisation.

Dans le respect du parcours de santé du patient coordonné par le médecin traitant, l’IPA apporte son expertise et participe, en collaboration avec l'ensemble des professionnels concourant à la prise en charge du patient, à l'organisation des parcours entre les soins de premier recours, les médecins spécialistes de premier ou deuxième recours et les établissements et services de santé ou médico-sociaux.

Il assure dans le respect des règles professionnelles et éthiques des soins de nature préventive et curative visant à promouvoir, maintenir ou restaurer la santé en tenant compte de l’évolution des sciences et des techniques. Il a un rôle de clinicien auprès des patients et de leurs proches et d’expert dans son domaine auprès des professionnels de santé.

 

 

 

 

Activités essentielles :

  • Activités d'orientation, d'éducation, de prévention ou de dépistage jugées nécessaire
  • Acte d'évaluation et de conclusion clinique ou tout acte de surveillance clinique et paraclinique, consistant à adapter le suivi du patient en fonction des résultats des actes techniques ou des examens complémentaires ou de l'environnement global du patient ou reposant sur l'évaluation de l'adhésion et des capacités d'adaptation du patient à son traitement ou sur l'évaluation des risques liés aux traitements médicamenteux et non médicamenteux.
  • Actes techniques et demander les actes de suivi et de prévention inscrits sur les listes établies par arrêté du ministre chargé de la santé, après avis de l'Académie nationale de médecine ;
  • Prescription :
  • De médicaments non soumis à prescription médicale obligatoire figurant sur la liste établie par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé en application de l'article R. 5121-202 ;
  • De dispositifs médicaux non soumis à prescription médicale obligatoire dont la liste est établie par arrêté du ministre chargé de la santé, après avis de l'Académie nationale de médecine ;
  • De examens de biologie médicale dont la liste est établie par arrêté du ministre chargé de la santé, après avis de l'Académie nationale de médecine ;
  • Renouvèlement, en les adaptant si besoin, de prescriptions médicales dont la liste est établie par arrêté du ministre chargé de la santé, après avis de l'Académie nationale de médecine
  • Travail en équipe pluri professionnelle
  • Participation aux réunions cliniques et de synthèse dans le respect du secret professionnel
  • Travail dans le cadre des protocoles pluri professionnels définis et existants
  • Participation à des démarches d’amélioration de la qualité des soins et aux différents groupes de travail au sein de sa structure
  • Coordination des intervenants autour du parcours de soin des patients

 

Activités paracliniques :

  • Participation des démarches d'évaluation et d'amélioration des pratiques professionnelles
  • Enseignement, tutorat et communication
  • Contribution à la recherche
  • Veille professionnelle

 

Missions spécifiques :

  • Suivi des patients de la phase initiale de la maladie incluant les différentes modes de thérapeutiques :
  • Prévenir et détecter la survenue des maladies cardio-vasculaires, diabétiques, cancéreuses
  • Ralentir l’évolution de la maladie rénale chronique
  • Prévenir l’impact de la maladie rénale sur les autres organes
  • Réduire les disparités dans l’accès aux soins
  • Informer et accompagner le patient et son entourage sur les différentes modalités de traitements de suppléance
  • Réduire les prises en charge en urgence des dialyses
  • Développer le traitement conservateur de l’insuffisance rénale
  • Développer les compétences-patient, de son entourage et des aidants
  • Éducation thérapeutique des patients

 

  • Missions de l’IPA dans son rôle ville/hôpital
  • Consultation dans les structures de soins (EHPAD, SSR, USLD) à la demande de l’équipe médico-soignante ou des médecins généralistes dans le périmètre de Boulogne Billancourt et limitrophes
  • Rédaction de compte rendu après chaque avis donné

 

Particularités du poste :

  • Poste transversal Ville – Hôpital /collaboration ville-hôpital dans le cadre de la création d’une équipe mobile de maladie rénale chronique (EM²RC)
  • Actions de dépistage auprès du grand public (ex : Association France Rein)
  • Conseils aux professionnels
  • Enseignement et communication autour de la maladie rénale chronique (MRC)
  • Tuteur non médical des stagiaires IPA
  • Participation à des projets de recherche clinique et en soins infirmiers

 

AVANTAGES

  • Place en crèche (sous conditions)
  • Remboursement partiel des transports
  • Tarif restauration self
  • Stationnement dans l’enceinte de l’hôpital ou à proximité
  • Chèques emploi service CESU APHP
  • Gratuité des soins médicaux
  • Supplément familial de traitement (enfants)
  • Prestations AGOSPAP : accès à une offre de loisirs (spectacles, cinémas…) et de vacances à tarifs préférentiels + diverses aides financières (CDD sur poste permanent uniquement)
  • Accès à une offre conséquente de formation continue

 

HORAIRES DE TRAVAIL

Horaires : 09h – 16h30

Quotité de temps : 100%

 

Le profil

COMPÉTENCES REQUISES

Connaissances particulières :

  • Maitrise des soins courants en néphrologie
  • Expertise en physiopathologie de la fonction rénale
  • Expertise des différentes néphropathies
  • Expertise des complications de la maladie rénale
  •  Expertise en biologie médicale
  • Expertise dans la modulation des thérapeutiques liées à la maladie rénale

 

Qualités professionnelles requises :

  • Expertise et leadership cliniques
  • Capacité à se questionner et à évaluer ses pratiques
  • Adaptabilité
  • Sens du travail en équipe
  • Sens de l’organisation et rigueur

 

  • Ecoute et Empathie
  • Capacité à gérer les situations délicates avec le public
  • Confidentialité et sens du secret professionnel

 

  • Pédagogie, sens de la transmission et du partage des savoirs Capacité de synthèse et de rédaction
  • Capacité de mener des travaux de recherche
  • Respect des dispositions prévues par la règlementation et le règlement intérieur

 

PRÉ-REQUIS

 

Formations et/ou qualifications requises :

  • Bac + 5, grade Master titulaire d’un diplôme d’Etat d’infirmier en pratique avancée, délivré par une université accréditée – mention néphrologie, dialyse et transplantation rénale
  • Être enregistré auprès du service ou de l'organisme désigné à cette fin par un arrêté du ministre chargé de la santé

 

EXPÉRIENCE REQUISE

 

  • Justifier de trois années minimum d'exercice en équivalent temps plein de la profession d'infirmier

 

ÉVOLUTIONS POSSIBLES DU POSTE

 

  • Doctorat en Sciences Infirmières

 

GESTION DE LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

 

RISQUES PROFESSIONNELS LIÉS À L’ACTIVITÉ

 

  • Risques de contamination par piqûres avec objets piquants ou projection de liquide biologique
  • Manutention fréquentes de malades lourds et dépendants
  • Manutention fréquentes de matériel lourd

 

MESURES DE PRÉVENTION PRISES FACE À CES RISQUES

 

  • Tenue de protection vis-à-vis des risques physico-chimiques
  • Aide matérielle : Lits électriques, lève-malade, chaises roulantes adaptées à la morphologie du patient

 

FORMATIONS À LA SÉCURITÉ ET À LA SANTÉ LIÉES AU TRAVAIL

 

  • Formation hygiène
  • Formation à la prévention des troubles musculo-squelettiques, utilisation d’équipement ergonomique et d’aide à la manutention
  • Sécurité incendie annuelle

 

SURVEILLANCE MÉDICALE

Selon le calendrier vaccinal en vigueur être à jour des vaccins obligatoires pour les personnels des établissements de santé. Le médecin du travail déterminera les modalités de la surveillance médicale nécessaire sur ce poste, modalités auxquelles le titulaire du poste devra se conformer.