MANIPULATEUR EN MEDECINE NUCLEAIRE H/F

Hôpital Antoine-béclère Ap-hp

  • 157 Rue de la Porte de Trivaux, 92140 Clamart, Ile de France
  • CDI
  • 08/08/2022

L'établissement

PRÉSENTATION DE L’HÔPITAL ANTOINE-BÉCLÈRESitué à Clamart dans les Hauts-de-Seine, l'hôpital Antoine-Béclère AP-HP allie activités d'excellence et soins de proximité, notamment par le biais de sa structure d'accueil des urgences adultes et pédiatriques (plus de 72 000 passages chaque année).Doté d'un centre périnatal de type III et d'un centre de chirurgie ambulatoire, Il propose une offre de soins complète et diversifiée à tous les âges de la vie, du diagnostic préimplantatoire à la prise en charge des personnes âgées.L’hôpital Antoine-Béclère est également centre de référence dans plusieurs domaines, comme la procréation médicalement assistée, les troubles du sommeil ou la prise en charge de l'obésité.PRÉSENTATION DU DÉPARTEMENT MÉDICO-UNIVERSITAIRE (DMU) Les DMU ont une gouvernance hospitalo-universitaire collégiale, organisée autour d’un responsable, le directeur médical de DMU. Ce responsable est nommé pour 4 ans, renouvelable une fois, selon une procédure associant la gouvernance de l’AP-HP, la gouvernance du GH et la gouvernance de ou des université(s) concernée(s), sur la base d’un projet incluant les trois dimensions soins, recherche, enseignement ainsi que sur l’appréciation de ses qualités managériales. Un cadre administratif et un cadre paramédical de DMU assistent le directeur médical dans la gestion du DMU. Un directeur délégué est désigné au sein de l’équipe de direction, pour chaque DMU, par le directeur du groupe hospitalier.Activités du DMU :• Principaux équipements : 8 TDM, 7 IRM, 7 salles RI, salles de radiologie conventionnelle et télécommandée, 1 TEP-TDM, 3 Gamma-caméras, 2 bâtiments avec équipements d’Anapath • Effectifs : 375 PNM, 80 PM• 4 ETP encadrement supérieur• 14 ETP cadres de santéPRÉSENTATION DU SERVICE Service de Médecine Nucléaire du Pr Emmanuel DURAND (Hôpital de Bicêtre). Responsable de l’Unité fonctionnelle du site Antoine-Béclère : Docteur Maria-Angéla CASTILLA-LIEVREComposition de l’équipe :• Equipe médicale : 1 PH responsable de l’UF, 1 PH, 3 Praticiens attachés cardiologues. ? Equipe paramédicale : 4 MER, 1 aide-soignant, 1 secrétaire médicale, 1 cadre de santé • Equipe complémentaire : 1 radio physicienne temps-partiel, 1 radio pharmacienne temps-partiel, 1 personne compétente en radioprotection (PCR).PLATEAU TECHNIQUE• Gamma Caméra TDM GE 2 têtes DISCOVERY 870. • 1 électrocardiographe avec bicyclette ergonomique GE. • 1 générateur de Technégas. • Logiciel de gestion spécifique au service de médecine nucléaire.LIAISONS Liaisons hiérarchiques : • Direction des soins et cadres paramédicaux de DMU.Liaisons fonctionnelles : • Chef de service, équipe médicale • Cadre médicotechnique et équipe paramédicale.• Radio pharmacienne, radio physicienne et PCR. • Personnel médical et paramédical des services de soins. • Services techniques et logistiques.

Le poste

ACTIVITÉS

Missions générales :

• Activité : réalisation des scintigraphies cardiaques, pulmonaires, osseuses, thyroïdiennes et autres.
• Sa mission est d’assurer la prise en charge des patients pour la réalisation d’actes d’imagerie nucléaire, en relation avec les médecins prescripteurs.
• Respect des règles d’hygiène, du bien-être du patient dans un cadre strict de sécurité, de qualité et dans le respect des règles de radioprotection.

Missions spécifiques :

Poste des consoles d’acquisition :
• Positionnement et surveillance du patient sous caméra.
• Réalisation des images de scintigraphie (acquisition et traitement des images).
• Traitement informatique et archivage des images.
• Cotation des actes.
Contrôle qualité des caméras.

Laboratoire « chaud » :
• Réception, préparation des radiopharmaceutiques et des seringues.
• Contrôle des sources et des surfaces. Nettoyage et décontamination.
• Contrôle qualité de l’activimètre.
• Gestion des stocks.
• Elimination des déchets radioactifs.

Salle d’injection :
• Information du patient quant au déroulement de l’examen et ses différentes phases.
• Prélèvement pour analyse et pose de perfusion selon les protocoles.
• Injection des radiopharmaceutiques.

Salle d’épreuves d’effort cardiologiques :
• Pose de perfusion, préparation des patients à l’ECG et préparation des médicaments pharmaceutiques pour l’épreuve d’effort
• Surveillance du patient pendant l’effort (en collaboration avec le cardiologue).
• Injection des radiopharmaceutiques.
• Contrôle du bon fonctionnement du matériel, entretien du chariot d’urgence.

Radioprotection :
• Utilisation du matériel de radioprotection fourni selon les recommandations de la PCR.
• Application des règles de radioprotection spécifiques à la médecine nucléaire.
• Contrôle de non contamination (avec appareil adéquat) quotidien et hebdomadaire des personnes, des surfaces et du matériel.
• Contrôle du bon fonctionnement du matériel.

Hygiène :
• Appliquer et faire appliquer les règles générales d’hygiène et de sécurité pour l’équipe et les patients.




Missions ponctuelles

? Participation à la gestion des stocks en collaboration avec le cadre (pharmacie, magasin médical et magasin hôtelier). ? Encadrement des étudiants.


AVANTAGES


• Remboursement des transports.
• Tarif restauration Self.
• Place en crèche.
• Stationnement dans l’enceinte de l’hôpital.
• Chèques emploi-service CESU APHP.
• Gratuité des soins médicaux.
• Prestation AGOSPAP (offre de loisirs et de vacances à des prix préférentiels)
• Possibilité de logement parc APHP.
• Supplément familial de traitement (enfant).
• Accès à une offre conséquente de formation continue.
• Prime de tutorat : 118€/mois (diplômé depuis 3 ans).
• Prime de service (1 mois de salaire versée en 2 fois en juin et en décembre).
• Prime mensuelle (NBI) : 61€ bruts/mois.



HORAIRES DE TRAVAIL

Horaires : Travail en 7H36 en grande équipe.
• Temps de pause journalier 30 minutes + 30 minutes de surplus de temps de repas.
• Repos : samedi, dimanche et jours fériés.
• Droits à congés : 25 CA et 18 RTT
• Les RTT sont planifiées au regard de la législation du travail.
• Les congés annuels d’été sont établis par roulement.


• Quotité de temps : 100%

Le profil

COMPÉTENCES REQUISES

Connaissances particulières :


• Connaissances associées : règles d’hygiène, les soins apportés aux patients et des notions de radioprotection.
• Notions de physique et d’informatique.

Qualités professionnelles requises :

• Conscience professionnelle et rigueur.
• Dynamisme et facultés d’adaptation.
• Sens de l’organisation, autonomie et esprit d’initiative.
• Sens des responsabilités et esprit d’équipe.


PRÉ-REQUIS



Formations et/ou qualifications requises :

• DEMER-BTS-DST de manipulateur en électroradiologie médicale

EXPÉRIENCE REQUISE


• Débutant ou confirmé

ÉVOLUTIONS POSSIBLES DU POSTE


• Référent en poste.
• Plan de formation APHP : encadrant d’unité de soins et d’activités paramédicales.
• Formateur des professionnels de santé.
• Coordinateur de parcours en santé dosimétriste


GESTION DE LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

RISQUES PROFESSIONNELS LIÉS À L’ACTIVITÉ

• Travail avec des sources scellées et non scellées.
• Travail en zone contrôlée.
• Risques liés à la manipulation de charges lourdes : protections plombées, manutention des patients, changement de collimateurs.
• Risques d’accident d’exposition au sang.
• Travail sur écran.

MESURES DE PRÉVENTION PRISES FACE À CES RISQUES

• Formation aux règles de la radioprotection.
• Surveillance dosimétrique mensuelle et opérationnelle avec port de bague et radio toxicologie urinaire semestrielle.
• Travail avec le matériel adéquat : cache seringue, valisette de transport, tablier plombé, détecteur de radioactivité etc…
• Respect des procédures en vigueur dans le service.
• Médecine du travail : suivi et information.




FORMATIONS À LA SÉCURITÉ ET À LA SANTÉ LIÉES AU TRAVAIL
• Formations aux risques NRBC (Nucléaires, Radiologiques, Biologiques et Chimiques).
• Formation incendie annuelle.
• Technique de manutention pour prévention des troubles musculo-squelettiques.
• Hygiène hospitalière.
• Formation aux gestes d’urgences.
• Formation à la radioprotection des patients et du personnel.


SURVEILLANCE MÉDICALE

Selon le calendrier vaccinal en vigueur être à jour des vaccins obligatoires pour les personnels des établissements de santé. Le médecin du travail déterminera les modalités de la surveillance médicale nécessaire sur ce poste, modalités auxquelles le titulaire du poste devra se conformer.