AIDE-SOIGNANT(E) PSYSOM

Ghu Paris Psychiatrie & Neurosciences

  • 1 rue Cabanis, 75014 Paris, Ile de France
  • CDI
  • 20/05/2022

L'établissement

VOUS SOUHAITEZ REJOINDRE UN ACTEUR HOSPITALIER MAJEUR DANS LA PRISE EN CHARGE EN PSYCHIATRIE ET NEUROSCIENCES ?

Le Groupe Hospitalier Universitaire Paris psychiatrie & neurosciences est né le 1er janvier 2019 des rapprochements des hôpitaux Sainte-Anne, Maison Blanche et Perray-Vaucluse.  Leader dans le soin, l’enseignement et la recherche portant sur les maladies mentales et le système nerveux, le GHU Paris emploie 5600 hospitaliers répartis dans 100 sites parisiens, ainsi que des unités à dimension médico-sociale dans le 91 et le 93.

Le GHU Paris assure la prise en charge de proximité, de recours et de spécialité des Parisiens dans toutes les disciplines associées à la santé mentale et au cerveau au sein de 170 structures réparties dans la capitale.  2 ‘ chrono pour connaître le GHU Paris en images animées 

www.ghu-paris.fr / Linkedn Ghu Paris / Twitter @GhuParis

Siège : Site Sainte-Anne, 1 rue Cabanis 75014 Paris

 

Le GHU Paris s’engage pour une politique inclusive, tous les postes sont ouverts aux candidats en situation de handicap.

 

 

DESCRIPTION DU PÔLE/SERVICE

Le PÔLE SOMATIQUE/USLD :  Il regroupe une USLD sur Neuilly/Marne et 7 unités de médecine somatique réparties sur l’ensemble du GHU :

Site Hauteville (paris 9ème) ; Site Lasalle (paris 19ème) ; Site Bichat (paris 18ème) ; Site Sainte-Anne (paris 14ème) ; Site Avron (paris 20ème) ; Site Henri EY (paris 13ème) ; Site Neuilly/Marne (93330 Neuilly/Marne).

La spécificité de ce pôle est d’assurer la prise en charge de médecine somatique en transversalité sur l’ensemble des pôles de psychiatrie de l’établissement La prise en compte des troubles somatiques chez les patients présentant une maladie mentale est l’indispensable composante d’une prise en charge globale et elle s’inscrit dans le parcours du patient.

Le PROJET PSYSOM : Tout patient atteint d’une pathologie mentale doit être doté d’un médecin traitant identifié (suivi somatique régulier). Les objectifs sont de favoriser et d’améliorer la prise en charge des patients en santé mentale, avec la mise en place d’un suivi somatique au-delà l’hospitalisation (centre de santé).  Ce projet central du pôle, soutenu par l’ARS IdF, doit être mis en place au sein des CMP du GHU Paris, avec une équipe composée d’1 IPA, 2 Infirmier-ères de coordination et 5 aides-soignantes.

Le poste

Temps de travail

100% - Temps plein

Statut

Aide –soignant(e)

Grade

Aide –soignant(e)

Intitulé du poste

Aide –soignant(e) PSYSOM

Lieux de travail

GHU Paris psychiatrie et neurosciences

1, rue Cabanis 75014 PARIS (métro Glacière Ligne 6)

Horaires

35 heures / 7h30 par jour : A moduler en fonction des besoins.

Du lundi au vendredi / 25 Congés / 15 RTT

Poste à pourvoir à compter du

Dès que possible

 

DESCRIPTION DU POSTE

MISSIONS

Assurer le développement du dispositif PSYSOM avec les IDEC sur l’ensemble du GHU (psychiatrie adulte) afin de le mettre en œuvre, de garantir son déroulement, son suivi et sa pérennisation.

Les activités répondent directement et spécifiquement aux besoins de terrain pour rendre réalisable et effectif le dispositif :

  • Intervenir sur les CMP adulte en lien avec les IDE référents somatiques de la structure (CMP) et les IDEC (PSYSOM).
  • Rencontrer, dans les CMP, les patients entrant dans le dispositif.
  • Assurer les accompagnements des patients des CMP aux centres de santé pour les consultations somatiques, les consultations de spécialistes ou pour les examens extérieurs.
  • Recueillir en amont les éléments relatifs à la santé et à la situation du patient si nécessaire (médecin traitant, suivi somatique, …).
  • Interfacer et transmettre les informations avec les CMP et les centres de santé,
  • Observer et recueillir des données relatives à l’état de santé de la personne.
  • Renseigner les documents formalisés pour avoir des données somatiques, sociales (autonomie dans les déplacements, couverture sociale, accès aux moyens de communication pour les prises de rendez-vous, etc.).
  • Expliquer, Informer et recueillir l'accord du patient pour bénéficier du dispositif.
  • Assurer, selon le degré d'autonomie des personnes, la prise des rendez-vous au centre de santé.
  • Procéder au début (et si besoin) à l'accompagnement de la personne jusqu'au centre de santé.
  • Rencontrer le médecin généraliste pour recueillir les orientations diagnostiques à transmettre au CMP,
  • Faire le point sur le suivi du patient, recenser les autres médecins spécialistes, rassembler les bilans et examens complémentaires requis et à planifier, ainsi que les prescriptions en s'inscrivant comme un « partenaire » entre Centre de Santé et CMP.
  • Renseigner le tableau de suivi des patients du secteur d'attribution et transmettre l’ensemble des informations au CMP.
  • Tracer dans cortexte (dans un dossier dédié si cela pouvait être possible à l'avenir) les documents recueillis.
  • Tenir à jour les suivis et surveiller le tableau de suivi afin de « relancer » les patients si ces derniers dépassent 1 an sans consulter leur médecin généraliste (pour réactiver le dispositif).
  • Réaliser des points d'étape régulièrement avec l'encadrement de proximité et polaire (selon le choix du CMP) du secteur pour évaluer le niveau l'implantation du dispositif et si cela correspond aux attentes du service.
  • Utiliser les logiciels informatiques spécifiques à son activité.
  • Savoir évaluer sa charge de travail et les interactions avec les intervenants.
  • Participer aux projets de l’unité, du Pôle et de l’établissement.
  • Participer à la démarche qualité

 

 

Le profil

Savoir-faire

  • Analyser et évaluer la situation clinique d’une personne.
  • Identifier les besoins fondamentaux, apprécier l’état de santé d’une personne et adapter sa réponse et évaluer la satisfaction du patient,
  • Connaître et maîtriser la psychopathologie clinique.
  • Savoir créer une relation d’aide et d’accompagnement en toute sécurité.
  • Traiter et transmettre les informations pour assurer la continuité des soins.
  • Discerner le caractère urgent d’une situation de soins pour alerter.
  • Utiliser les techniques de manutention et les règles de sécurité pour la mobilisation des patients,
  • Utiliser les règles et les protocoles d’hygiène lors des soins,
  • Organiser son travail au sein d’une équipe pluridisciplinaire, et participer au développement du travail en réseau et en partenariat.
  • Appliquer et respecter les protocoles d’hygiène en vigueur

 

Savoir-être

  • Capacités d’autonomie, d’organisation.
  • Capacités à se questionner et à évaluer sa pratique.
  • Capacité à travailler en équipe pluriprofessionnelle.
  • Capacité à être disponible et à s’adapter aux changements.
  • Capacité à actualiser ses connaissances et ses compétences
  • Capacités relationnelles et de communication.
  • Capacité à transmettre des informations orales et écrites.
  • Capacité à être rigoureux et à être force de proposition.
  • Capacité à gérer son stress.